A Good American

A Good American

William Binney, alors directeur technique à la NSA, a choisi de devenir lui-même un lanceur d’alerte.

À la fin de la guerre froide, le mathématicien et directeur technique de la NSA Bill Binney et son équipe du SARC a mis au point un dispositif de surveillance simple qui aurait pu empêcher l’attaque du 11 septembre 2001.

Ce docu-thriller retrace l’itinéraire de William Binney, mathématicien cryptologue, alors directeur technique à la NSA, qui, face aux agissements de l’agence de renseignement a choisi de devenir lui-même un lanceur d’alerte. (Le Sarc est si secret que le seul endroit ou on en ait jamais parlé est dans ce film)

L’histoire d’un système de contrôle ThinThread du terrorisme fermé peu avant le 11 Septembre. Avec un ancien analyste de la NSA spécialiste en métadonnées à l’origine du système de surveillance le plus sophistiqué au monde.

Après avoir travaillé 30 ans au sein de l’agence, il démissionne le 31 octobre 2001. Lors d’une audition, il a témoigné sous serment que la NSA violait délibérément la constitution américaine.

Je me représentais mon schéma comme un large globe, disons la Terre… contenant sept milliards de nœuds, ou de points représentant chacun un individu, et présentant les connections reliant chacun de ces individus aux autres individus de la planète. Imaginez-vous pénétrer dans ce globe…vous pouvez choisir un point et le sortir du schéma :tous les points en relation avec celui-ci viendront avec. En isolant ce point et sa communauté, son « réseau social », on isole aussi toutes les données aux origines de ces interactions. On peut donc situer ces interactions dans le temps et se pencher sur la période de son choix.

Extrait 40 minute du film

Autres lanceurs d’alerte concernant les programmes de surveillance de la NSA (Sur Wikipédia)

   Envoyer l\\\'article en PDF   

Francis Jurdan

Electro-technicien, sondier (ingé-son), Photographe et un peu musicien. Je suis sur le net depuis sa création (voire même un peu avant).

Laisser un commentaire